Archives par mot-clé : Cinéma

Small is beautiful…..

Encore un film à découvrir…. Il s’appelle “SMALL IS BEAUTIFUL”….

moz-screenshot-10.png

“Le bon sens paysan qui faisait l’agronomie d’hier a peu à peu, depuis plus de cinquante ans, été remplacé par des logiques marchandes, qu’une poignée d’entreprises multinationales a réussi à imposer en prenant le pouvoir jusqu’au plus haut niveau. Les petites fermes polyvalentes et autonomes des paysans d’hier ont laissé la place à d’immenses “exploitations” qui portent bien leur nom…

Pourquoi, comment et au profit de qui la production agricole s’est-elle industrialisée au point de désertifier les campagnes, d’empoisonner l’eau et les sols, de stériliser les paysages, de confisquer les semences et d’affamer des millions de paysans dans le monde ?

Au delà des discours et des bonnes volontés politiques affichées, les conséquences de l’évolution de notre agriculture sont là : malbouffe, dégâts environnementaux irréversibles, conséquences sociales …

Le constat de la mise à mal des quatre éléments fondamentaux qui assurent la souveraineté alimentaire à venir : l’eau, la terre, les semences, et la biodiversité est aujourd’hui alarmant.

Le film d’Agnès Fouilleux nous révèle pas à pas les mécanismes et les enjeux de la mondialisation et de la financiarisation de l’agriculture, face auxquels des résistances commencent à apparaître.

Après le Grenelle de l’environnement, alors que le “bio” a le vent en poupe, la réalité paysanne  prouve que l’agriculture industrielle et la politique agricole commune nous amènent droit dans le mur…

Du paysan au chercheur, de la semence précieusement conservée au lobbyiste sans état d’âme de Bruxelles, ce tour d’horizon exhaustif suggère clairement, travaux pratiques à l’appui, que ce qui est petit, ou du moins pas trop grand est beaucoup plus “joli “pour notre avenir…

Pourtant tout ça risque d’être difficile à modifier… du moins tant qu’une minorité aura tant d’argent à gagner !

Alors réveillons-nous !!”

Agnès FOUILLEUX (la réalisatrice)

Les rencontres avec la réalisatrice :

Lundi 6 à 20h30 : Cinéma Le Rocamadour, Camaret avec la SCOP Maison du Cidre d’Argol
Mardi 7 à 20h30 : Cinéma Le Bretagne, Saint Renan
Mercredi 8 à 20h30 : Cinéma Jeanne d’Arc, Gourin
Jeudi 9 à 20h30 : Cinéma La Salamandre, Morlaix
Vendredi 10 à 20h30 : Cinéma Le Vulcain, Inzinzac Lochrist Les informations sur la tournée sur le site de Cinéphare : http://www.cinereseau29.org/actualite.asp?id=44&niv=1
Toutes les informations sur le film (dossier de presse, bande annonce, visuels…) : http://www.lesfilms.info/F7452FBD-5B9A-4766-8D33-5E053FA3…

Programme de la semaine

Une semaine très riche en perspective sur la Ferme de Traon Bihan :
– la “Semaine du Goût” se poursuit…,
– Mardi, les parrains d’ EULA (une génisse) viennent nous rendre visite,
– Mardi soir, les 10 ans de Ti Ar Bed avec une projection “Tous comptes faits” au Vauban,
– Jeudi, des enfants d’IME et un groupe d’adultes d’Hôpital de jour viennent à la ferme,
– Vendredi, les PANIERS de légumes

28sept09 005.jpg

On vous en parle….

"Tous comptes faits"

Dans le cadre des 10 ans de l’association “TI AR BED” de Brest, une soirée débat avec projection d’un documentaire, “TOUS COMPTES FAITS” est prévue le MARDI 13 OCTOBRE à 20 h 30 au Vauban (Brest).mardi 13 octobre à 20 h 30 à l’Espace Vauban, en partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne.
En savoir plus sur ce documentaire…

TOUS COMPTES FAITS (52 min)

Réalisatrice : Agnès DENIS

“Les grandes surfaces ont pris une place incontournable dans notre quotidien. La France est le pays européen qui en possède la plus forte densité par habitant. On y trouve à peu près tout ce qui peut s’acheter. La plupart appartiennent à sept groupes qui captent la majeure partie de la consommation du pays, ce qui leur permet d’exercer leur puissance sur des milliers de fournisseurs. Une réussite spectaculaire et une concentration qui a ses raisons, mais aussi ses coûts. Des agriculteurs et des ouvrières du Nord, du Lot et Garonne et de la Vienne confient leurs difficultés et leur impuissance face à cette mécanique bien huilée qui les lamine et les élimine. Des voix issues de divers secteurs s’élèvent contre cette “hyper-puissance”, des initiatives citoyennes se dressent sur son chemin, des politiques et des économistes pointent ses excès. Rendre compte et faire les comptes à propos de la grande distribution, c’est ce que propose opportunément le film d’Agnès Denis.”
Tous_comptes_faits-e875b.jpg

Ce qu’en dit la réalisatrice

“En 1949, quand l’épicier Edouard Leclerc, ouvre son premier libre-service dans un hangar de Landerneau, il n’imagine certainement pas l’ampleur du succès que va connaître cette nouvelle forme de commerce. Les Français n’imaginent pas non plus combien l’emprise de la consommation de masse va progressivement changer leur vie.
“Pour le bien des consommateurs”, la grande distribution exige des prix toujours plus bas des industriels et des agriculteurs qui sont alors contraints de licencier, délocaliser ou disparaître. Mais qui est mal payé, perd son emploi et doit, par ses impôts et cotisations, réparer les dégâts sociaux d’un tel système ? C’est le consommateur-alibi qui est aussi salarié et citoyen.
La croissance de la grande distribution s’est emballée avec la libre circulation des marchandises et des capitaux. De ce fait elle est au cœur du débat sur le type de développement auquel nous aspirons. Jusqu’où veut-on aller dans le démantèlement de notre industrie, dans la disparition de nos exploitations agricoles, dans la déshumanisation de notre société ? Il ne s’agit pas de dénoncer seulement les excès les plus scandaleux de ce système, telles les marges arrière, les implantations illégales ou la surveillance abusive des employés des grandes surfaces, mais de montrer que c’est la logique même du système qui nous entraîne dans une impasse.
Le consommateur a-t-il conscience du type de société qui peu à peu s’impose au citoyen ?”

Mais également des extraits de films sur le petit commerce à Brest (Cinémathèque de Bretagne)
et suivi d’un débat-échanges sur :
Rendre compte et faire les comptes de la grande distribution”
Vous toutes et tous qui réfléchissez chacun(e) à votre niveau sur ce que pourrait être une consommation plus responsable sur notre territoire, nous serions très heureux de vous rencontrer lors de ces 2 dates ! N’hésitez pas à faire circuler cette information dans vos réseaux, nous devons tous soutenir un commerce équitable plus juste à Brest !